Le sport peut être vécu comme une thérapie, pour son épanouissement personnel, pour se défouler des tracas du quotidien, mais aussi pour accepter sa maladie et équilibrer son diabète.

Rencontre inédite avec deux grands sportifs diabétiques

Elodie et Jamie sont tous deux de grands amoureux du sport. Elle est professeure de danse, chorégraphe et animatrice de sport ; il était cycliste professionnel et il pratique encore aujourd’hui de nombreuses activités sportives. Ils nous partagent leurs expériences, contrariétés et plaisirs compris de leur pratique d’activités physiques tout en étant diabétique.

Craintes de devoir cesser la danse au moment du diagnostic

« C’est mon métier à temps plein », la passion d’Elodie dure depuis ses 5 ans. Elle donne environ 22h de cours par semaine. Son diabète de type 1 a été découvert à ses 32 ans, elle en a aujourd’hui un peu plus de 40. Les premiers jours après le diagnostic, elle croyait que la danse, c’était fini. Les deux premières années ont été psychologiquement très dures, elle ne voulait pas parler du diabète. Elle ne sortait plus car elle faisait très attention à son alimentation, « fini les restaurants ! ». Heureusement, ses proches l’ont beaucoup entourée.

Diabète et compétition sportive, c’est possible 

Jamie a partagé sa jeunesse entre les Etats-Unis et la France. Il a toujours adoré le sport. Très vite, il s’est lancé dans des compétitions et il a eu la chance d’évoluer dans une grande équipe. Il y avait plusieurs personnes diabétiques parmi eux et il a découvert qu’il était atteint d’un diabète de type 1, Jamie avait 15 ans.  Il avait alors atteint un niveau élevé de cyclisme (25 h de vélo par semaine), il a eu très peur de ne pas pouvoir continuer sa passion. Sa famille et l’infirmière qui s’occupait de lui l’ont aidé et encouragé à ne pas arrêter ce sport qui le passionne, et à ne pas cesser les compétitions.

Faire du sport, pour équilibrer sa vie et son diabète

Quant aux efforts, « il n’est pas question des mêmes si cela concerne un cours de danse classique ou de zumba ». Mais pour Elodie, lier diabète et sport pourrait se résumer par « la danse, ma thérapie ». Elle compose des chorégraphies avec sa compagnie de danse amateur, « j’ai fait des créations sur le thème du diabète, je pense que ça m’a beaucoup aidé ».

 « Le sport m’a permis d’avoir de la flexibilité avec mon diabète »

Lier diabète et sport, « d’un côté c’est quelque chose qui m’a donné beaucoup de satisfaction sur l’équilibre de ma vie, malgré tout, cela demande énormément de gestion ». Cela lui a pris du temps et de nombreux essais pour acquérir un bon équilibre de son diabète. Aussi, les lecteurs de glucose en continu « m’ont beaucoup aidé. Je savais ce qu’il se passait quand je faisais du sport. Je ne le voyais pas avant et donc parfois je faisais 5 à 7 dextro par jour ». « Pour moi le sport ça m’a permis d’avoir de la flexibilité avec mon diabète ».

Découvrez l’article Les bénéfices de l’activité physique pour la santé