Lorsque vous bénéficiez d’une intervention (programme d’éducation thérapeutique, atelier diététique…), comment en connaître l’impact psychologique sur votre qualité de vie ? Pour répondre à cette question, un outil existe déjà, qui évalue vos besoins psychologiques fondamentaux. Mais il est nécessaire d’estimer sa pertinence, avec vous !

Répondre à un questionnaire pour quoi faire ?

Nous vous proposons de répondre à un questionnaire qui fait partie de l’étude NeedRIC, menée en collaboration entre la Fédération Française des Diabétiques et l’équipe de psychologie de la santé du laboratoire APEMAC de l’Université de Lorraine. Son objectif : valider une échelle des besoins psychologiques dits de base, dans le contexte de la maladie chronique comme le diabète.

Vos réponses à ce questionnaire permettront d’améliorer cet outil sous forme d’échelle. Ensuite, vous pourrez utiliser cette échelle afin de mesurer si l’intervention concernant votre diabète améliore votre état psychologique ou non. Cette étude fait également partie d’un projet plus global qui a pour but de mettre en place des interventions fondées sur la “pleine conscience”, à destination des patients atteints de maladies chroniques.

La pleine conscience qu’est ce que c’est ? 

C’est une attitude envers soi et son environnement qui consiste à concentrer son attention sur le moment présent, sans jugement de valeur, et laisser de côté nos préoccupations liées à notre passé ou notre futur. Il s’agit d’un état d’esprit qui peut se travailler grâce à un entrainement de l’attention, comme par exemple avec des pratiques dites méditatives ou plus ancrées dans le quotidien. La méditation de pleine conscience permet d’augmenter la prise de conscience des expériences vécues comme l’anxiété ou la tristesse afin de développer une nouvelle relation bienveillante avec ces expériences. Il a notamment été montré qu’elle favorise le développement d’émotions positives, de stratégies d’adaptation et de capacités d’acceptation.

Participer à ce projet c’est contribuer à la recherche sur des solutions qui améliorent la qualité de vie avec le diabète sur le plan psychologique, mais c’est aussi une occasion de réfléchir, grâce au questionnaire  à l’impact du diabète sur votre vie quotidienne. 

Qui peut participer et comment ?

Ce projet s’adresse à toutes les personnes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2 de plus de 18 ans.

Le lien est actif jusqu’au 30 juin 2020. Un deuxième questionnaire, beaucoup plus court, vous sera envoyé par mail au mois de septembre, si vous choisissez de participer au deuxième temps de l’étude.  Les résultats seront publiés dans le courant du premier trimestre 2021.

Combien de temps pour répondre ?

Une quinzaine de minutes suffisent pour répondre aux questions principales de l’étude. Il est également possible de compléter des questions additionnelles, de revenir plus tard sur la page pour compléter vos réponses, ou de participer uniquement pour répondre aux questions principales.

Mes données protégées ?

Les informations que vous transmettrez dans le questionnaire seront anonymisées et seront stockées sur un serveur sécurisé de l’Université de Lorraine. Si vous avez des questions sur le questionnaire, n’hésitez pas à contacter Stéphanie Mussel : stephanie.mussel4@etu.univ-lorraine.fr

Un grand merci à vous pour votre participation !