MEMO - RESTE À CHARGE

DE QUOI PARLE-T-ON ?

VOUS AVEZ DIT


.
.
.
.
.
.

RESTE À CHARGE ?

Le reste à charge, c’est ce qu’il vous reste à payer de votre poche.

C’EST-À-DIRE ?

Vous êtes bénéficiaire d’une prise en charge à 100% de vos frais médicaux
(Si ce n’est pas le cas, demandez à votre médecin d’accomplir les formalités nécessaires pour bénéficier de ce statut Affection Longue Durée).

MAIS

Même si vous êtes pris en charge à 100%, vous avez pu constater qu’il y a souvent une part qui n’est prise en compte ni par l’Assurance maladie ni par votre mutuelle…

 

Le RESTE À CHARGE, c’est cette part-là…

 

QUE SE PASSE-T-IL ?

LES FAITS


.
.
.
.
.

Les personnes diabétiques sont donc théoriquement remboursées à 100% pour les dépenses liées à cette maladie,

MAIS

la réalité est plus contrastée…

En 2007, les Restes à Charge des patients diabétiques s’élevaient en moyenne à 660 euros.

54% de patients déclarent rencontrer des difficultés financières.

Certains renoncent même aux soins :

23% des diabétiques de type 1 et 17% des diabétiques de type 2 déclarent avoir renoncé à un service de santé du fait de son prix.

POURQUOI

Sont encore mal remboursés : les franchises, les dépassements d’honoraires, les soins préventifs, notamment podologiques, les soins ophtalmologiques et bucco-dentaires.

660

C'est ce qui reste en moyenne à la charge du patient diabétique chaque année

54%

de patients ont des difficultés financières.

23%

des diabétiques de type 1 ont renoncé à un service de santé à cause de son prix

ET MOI ? QUE DOIS-JE FAIRE ?

NOS CONSEILS...


.
.
.
.
.

Préparez votre visite chez le médecin !

  • Avant de prendre un rendez-vous chez un médecin consultez le site ou l’application mobile de l’Assurance maladie Ameli.fr pour savoir à l’avance si celui-ci pratique des dépassements d’honoraires.

Attention lors du choix de votre contrat de mutuelle

  • Faites le point sur ce que vous avez dépensé les 12 derniers mois et sur ce que vous pensez dépenser l’année prochaine (car vous prévoyez par exemple une opération spécifique).
  • Comparez et vérifiez le montant remboursé selon les offres de mutuelles et concernant les dépenses suivantes : diététicien, psychologue, certains soins podologiques, semelles orthopédiques, crèmes, poche de conservation de l’insuline…

ET MOI ? QUE DOIS-JE FAIRE ? 

NOS CONSEILS...


.
.
.
.
.

  • A titre indicatif, vous pouvez faire une simulation* sur Ameli.fr pour savoir si vous êtes éligibles à une aide pour bénéficier d’une assurance santé ou mutuelle : CMUC ou Aide pour une Complémentaire Santé (ACS). Deux précautions : Les informations suite à la simulation sur Amélie.fr ne doivent en aucun cas être communiquées à un assureur ou une mutuelle. De plus, cette simulation n’a pas de valeur contractuelle, et seule une étude complète de votre dossier permettra de déterminer votre droit à la CMUC ou à l’ACS.
  • Précaution : un choix de mutuelle ne s’adresse pas à tous, car peut-être êtes-vous sur celle choisie par votre employeur !

Consultez notre étude Affection longue durée : prise en charge des frais de santé à 100 % ?